sept. 25, 2013

lieux de stage


Catégorie : Stages
Posté par : patric
Les Anciens Thermes de St. Paul de Fenouillet
Ce lieu historique construit en 1900 au milieu d'une nature impressionante est Ă  ce jour en train de se renover.
D'autant que le batiment principale est toujours en restauration, le lieu avec son parc est déjà devenu un environement de rencontre pour plusieurs projets culturels et artistiques.


Historique des Anciens Thermes. 
Bâtis dans un enivrement mythique, source d’histoires de légendes médiévale et  aussi d’avant cette époque, cet ancien lieu thermal était inauguré en  1907, sur le directoire du propriétaire du terrain, et une Comtesse Russe qui avait investi dans l’infrastructure. 
Ces bâtiments « éclectique » inspiré moresque,  étaient un model pour la mode architectural de cette époque.

Avec un grand terrain le long de la rivière Boulzane, ce lieu thermal était autonome.
Dans leurs propres jardins, Ils cultivaient du potager, des vignes et faisaient de l’élevages,  le tout pour servir leur clientèle dans le restaurant du lieu. 
Le système technique et le fonctionnement de cette «usine de santé »  étais très  impressionnante vue la difficulté du terrain accidenté ;  au dos le « Bac de la Boulzane » un rocher qui sépare le plateau tectonique d’Afrique avec celle de l’Europe, au pied les rivières l’Agly et la Boulzane le tous accentuée par la cluse de la FOU (l’ancien nom catalan pour cluse) et son pont médiévale –romain qui traverse l’Agly.
Un système avec des pompes faisait monter l’eau de la source vers un réservoir 40 mètres  plus haut à la colline. De la, l’eau servait pour remplir la piscine du bâtiment thermale en grand vitesse. Ces techniques ingénieuses et complexes étaient motorisées par l’électricité provenant d’un bâtiment -centrale électrique à l’autre coté de l’AGLY.


Après la première guerre mondiale, les Thermes en difficultés financièrement après la disparation de la Comtesse ne pouvait plus renouver leurs droits de l’exploitation des eaux de la source.
Ce sera la fin du lieu thermale et le début d’un parcours de changements de destination avec des ré- aménagements importants pour le bâtiment thermal. 
Transformé pour la fabrication de chlore, ensuite devenu un abattoir et plus tard pour la fabrication de jambon, le bâtiment principale tombe en dégradation.
Avec la crise du pétrole dans les années 70 St. Paul de Fenouillet perdant presque toutes ses industries et fabrications, inclus celle des Anciens Thermes. 
Usine abandonnée,  le domaine thermal,  sera  récupéré par la commune de st Paul, mais le lieu ne  se relance plus.
Désormais  les efforts  (études thermales – jardin botanique) les bâtiments tombent en ruines, et pendant 30 ans sans avoir pu trouver une nouvelle destination, la commune décide de  vendre le bien en 2001 à 3 propriétaires. 

La «Villa des Pins» ancien restaurant du lieu et habitation du directeur, étant le moins touché par le temps était le premier bâtiment  à être restauré.
Pour le bâtiment thermale, acheté par Liliane van den Bosch et Patric Marquet, la rénovation était plus rigoureuse.
Avec un toit complètement écroulé, les ouvertures de fenêtres bétonnée, et des restants d’anciennes installations d’usine à l’intérieur, il fallait prendre des décisions de rénovations importantes. 

Avec un parcourt architecturale dans la restauration des bâtiments historiques classés monuments, Patric Marquet avait proposé au bâtiment de France un plan ou les aspects et traces des  différentes destinations du bâtiment étaient incorporer. Ce projet devenait d’autant  « éclectique » que celle de la construction originale.
En mariant les différentes structures d’époques thermale - usine, ajoutant du contemporain modeste et en remettant en valeur les destinations  d’origines des différents niveaux, les plans architecturaux étaient acceptés.

Evocation Architecturale
Le 2ème étage, d’origine les chambres de logement de la clientèle ;  le plan dévoilait le logement des propriétaires.
Le 1er étage, d’origine le niveau de soins de massage –beauté et relaxation avec un jardin terrasse,  devenait des salles et un jardin terrasse  ouverts.
Le rez de chaussée ou  il y avait des soins thermale avec piscine intérieur, ne peuvent plus se réinstaller vu  les impacts d’aménagement d’usines, et à  ce jour ce niveau n’a pas une destination précise. 
Pour le terrain autour des bâtiments le choix inspiré par Liliane van den Bosch était «une nature sauvage contrôlé »,  mettre en valeur les éléments déjà existants de la nature et des plantations cultivées.
Le choix de laisser pousser les herbes et fleurs sauvages sur plusieurs  parcelles délimitées par des passages piétons et en travaillant plutôt manuellement qu’avec des machines, donne une variété d’odeurs et d’impressions, changeant à toutes les heures et saisons. 
 En 2012, après un parcours de combattant, les « Anciens Thermes », toujours en état de rénovation, se relance comme lieu de rencontres événementielles ponctuelles, culturelles et artistiques. 
À ce jour  « Les Ancien Thermes », accueille bénévolement des évènements en partenariat avec EUROPE DES ARTS, WIPLI  le tout avec le support de la ville St. Paul de Fenouillet.

retour